L’OPéRA, LA CITé, Un VIVIER …

L'Origine du VOC, LE VIVIER OPERA CITE

EN SAVOIR + 

La Cité territoire de L’OPéra

Un PUBLIC, Un TERRITOIRE ... La BUSSERINE VIVIEROPERA

EN SAVOIR + 

L’Opéra s’invite à la Busserine

L'OPERACITE, de L'Opéra au coeur de la Cité

EN SAVOIR + 

Actualités

« sur les ailes du vent »

Projet de création participative
Les Pennes Mirabeau    Quartier de la Gavotte

la gavotte, marseille
la gavotte, marseille

La ville des Pennes Mirabeau prévoit l’inauguration d’un nouvel équipement culturel sur le quartier de la Gavotte au printemps 2021. Cet équipement intitulé « Idéethèque » rassemblera différentes structures (médiathèque, librairie, un espace café-restauration, une salle de spectacle, un espace bricolage…). Il vise à proposer des passerelles entre les habitants du quartier, mais également des passerelles intergénérationnelles entre la crèche, les écoles maternelle et primaire, le foyer du troisième âge, structures du quartier qui seront rebâties pendant la même période. La Gavotte se verra profondément transformée en accueillant bâtiments durables, matériaux écologiques et toits végétalisés.

L’école de musique et d’art dramatique Pierre Barbizet (EMMAD), dirigée par Stéphane Bertolina, située au centre du quartier de La Gavotte, outre ses missions d’enseignement spécialisé, propose différentes actions dans le cadre de son projet d’établissement visant à développer la sensibilité, l’imagination, la créativité, la capacité d’expression et d’analyse d’autant d’enfants, adolescents et adultes qu’il est possible.

Le VOC possède une expérience de création vocale participative depuis dix ans avec des habitants des quartiers nord de Marseille.

L’école Pierre Barbizet (EMMAD) et le service culture de la ville des Pennes Mirabeau proposent aujourd’hui une résidence artistique du VOC pendant deux années sur le quartier de la Gavotte.

la gavotte, marseille
la gavotte, marseille

Les objectifs du projet :

Il s’agit de renforcer l’offre culturelle, pédagogique et artistique de l’EMMAD en proposant des actions sensibilisation et de pratique de la musique contemporaine, animées par Marianne Suner, compositrice et responsable de projets artistiques. Ces actions se répartissent en ateliers découverte, stages d’interprétation, master-classes de composition, invitations à la poésie sonore .

Il s’agit également de décloisonner les pratiques et les publics du territoire en proposant des actions transversales : ateliers ouverts à tous, répétitions de musiciens et comédiens hors les murs, croisements des différentes pratiques, mutualisation des différentes compétences présentes sur le quartier. Les ateliers d’écriture, menés par Fanny Blondel, ont offert l’occasion de tisser des liens entre les publics des différentes structures (CCAS, école primaire de la Gavotte, École de musique)

Il s’agit enfin de toucher la dimension culturelle et citoyenne des habitants du quartier de la Gavotte en les invitant à s’investir dans un processus global de création artistique collectif et intergénérationnel accompagnant la construction du nouvel équipement municipal : l’Idéethèque. Les ateliers de construction sonore menés par Sarah Ouazzanni et Raphaële  Dupire amèneront les différents publics à se rencontrer et imaginer autour du site.

Les moyens

La ville met à disposition les moyens financiers, techniques et de communication nécessaires à la réalisation du projet.

Elle s’appuie sur la structure du « VOC » au travers d’actions artistiques de sensibilisation, de master-classes, de création et de diffusion développées dans le cadre du projet cité, conjointement porté par les artistes de la structure et l’ensemble des partenaires du projet. Le Conseil Départemental 13 est partenaire du projet, ainsi que la SACEM.

Les bénéficiaires

Cet projet se développe sur deux années scolaires à compter de octobre 2019.

La première année étant une phase de recherche et de création, la deuxième une phase de réalisation et de diffusion.

Sont concernés :

  • Les élèves des classes de formation musicale, d’orchestre, de théâtre de l’EMMAD.
  • Les élèves de l’école municipale d’arts plastiques.
  • Les élèves de l’école primaire du quartier de la Gavotte.
  • Les usagers et adhérents « Médiathèque » du club d’écriture.
  • Le CCAS avec le foyer seniors de la Gavotte.
  • La structure « QG Gavotte » pour impliquer dans le processus de création et de diffusion la population du quartier.

Temporalité de la création

Une première temporalité avait été organisée. Elle est restée suspendue au confinement général imposé par la crise sanitaire vécue au printemps dernier.

La ville des Pennes Mirabeau et les acteurs du territoire de la Gavotte expriment aujourd’hui la volonté de poursuivre et réaliser le projet initié en 2019 malgré la situation sanitaire. La thématique reste « les ailes du vent ». Le vent est une  thématique particulièrement bien adaptée à une restitution en extérieur, ce qui correspondra davantage aux règles de distanciation imposées par la COVID 19. Le projet artistique se dirige donc aujourd’hui vers une multiplication des formes légères et sensibles.

Compte tenu des contraintes sanitaires, nous envisageons une restitution en plein air sous plusieurs formes sur un déroulé horaire plus long (18h / 22h) : des petites formes données plusieurs fois au cours de la soirée permettront d’organiser le public en plusieurs tranches de petites jauges.

Une date de restitution publique a été retenue : le samedi 12 juin 2021. Cette création se fera sur le parc attenant à l’École de musique.

Les artistes impliqués dans le projet :

Marianne Suner
Artiste fondatrice du VOC
Compositrice

elle crée Planteurs de Perles, opéra pour 60 enfants en Juin 2008 au Théâtre Massalia à Marseille, « Réclame » commande de Lieux Publics en 2008 pour 300 choristes amateurs, « Pas de quartier ! » en 2013, conte musical urbain avec des enfants et adolescents des quartiers nord de Marseille, OPERA.22, une création participative intergénérationnelle avec 120 habitants des quartiers nord de Marseille sur la scène nationale du Merlan en mai 2017. En 2017 elle créée la musique du spectacle « chœur de femmes », création du théâtre de la Cité à Marseille, mise en scène Selman Redda.En 2019, elle a composé et dirigé la création d’un conte musical « TOUT CRU », à partir d’un conte de Jacques Prévert, projet du VOC soutenu par la SACEM et le réseau Canopé, dans le cadre du festival TOUS EN SONS.

Marianne sunner

Fanny Blondel
Ecrivain

J’ai participé aux Inédits du Cipm en 2009.

Mon intérêt pour le spectacle vivant m’a amenée à suivre une formation aux métiers du théâtre à la faculté d’Aix-en-Provence en 2010-2011. J’ai alors été accueillie comme stagiaire par Alain Fourneau et les régisseurs du théâtre des Bernardines à Marseille, pendant neuf mois. À l’issue de cet apprentissage, j’ai participé à la création de Marie Vayssière, Le Montage des attractions d’après l’oeuvre de Serguei Tretiakov, où j’ai assuré le son et la vidéo.

En 2013 et 2014, j’ai suivi le cursus « Écrivain dramaturge » à l’ENSATT mené par Enzo Cormann.

En 2013, j’ai contribué à Espace(s) n°9, la revue du CNES-L’Observatoire de l’Espace et j’ai participé aux rencontres NIACA à Cannes en 2014 avec un texte pour le théâtre.

Fanny blondel

Sarah Ouazzani
Réalisatrice, plasticienne.

Elle a réalisé avec Céline Renaudeau un court-métrage documentaire : «Le cirque» diffusé sur Alsatic à l’issu d’un DESS réalisation documentaire, à Strasbourg.Elle s’installe à Marseille et accompagne un film d’atelier «Belsunce vu par ses habitants».

Elle réalise en 2003, «L’image des femmes dans le film de famille»puis le film «De l’une à Elles», produit en 2007, prix de la meilleure utilisation d’images d’archives amateures au festival Mémorimage de Reus en Espagne. Depuis, elle intervient dans des ateliers d’art plastique, d’écriture et de vidéo avec différents publics, enfants, adultes, personnes âgées, hôpital de jour… et travaille par ailleurs a des films de créations et de commande.

Sarah Ouazzani

Richard Bigué
Scénographe

Diplômé de l’Ecole Boule et des Arts Déco (ENSAD), a réalisé des concepts scéniques pour des opéras participatifs, des mises en espace (Opéra, Théâtre musical ou Solo), des expositions temporaires.

Il conçoit et développe des univers sur-mesure se basant sur les champs de l’imaginaire et la poésie, du décalage, du détournement des sens, une recherche théâtrale fondée sur un espace scénique contemporain composé de tableaux de lumières ou d’images originales et minimales.

– Opéra.22 » VOC Marseille 2017
- « Je vous présente ma Flamme » Compagnie Bleu 2014 /2015 / 2016

– Projet d’espace scénique Mairie 13è 14è, Marseille Provence 2013 Capitale européenne de la Culture, 2012 / 2013
- Pinocchio court toujours » Romain Didier, Théâtre d’Ivry 2003
- Pantin, Pantine » Romain Didier, Allain Leprest, Espace Renaudie Aubervilliers 2002

  • Scénographie de l’exposition Helmut Newton, Regards d’Artistes sur la femme, Hôtel de la monnaie à Paris 1993
  • Scénographie de l’exposition ENSAD Portrait d’École 1992
  • Scénographie de la réhabilitation du Musée des Beaux-Arts, Valenciennes 1991
Richard Bigué

Ana Eulate
Danseuse, chorégraphe,

Elle partage actuellement sa residence et son travail à Aix-en-Provence et Barcelone. Licenciée en Philosophie (DESS) à l’Universidad Complutense de Madrid en 1986, et titulaire du D.E. en Danse Contemporaine à Aix-en-Provence en 2003. Etudes de management culturel à Madrid et à New York.

En tant que danseuse, elle a travaillé avec différents chorégraphes à Barcelone, notamment avec Ramon Oller (Cie Metros), Francisco Lloberas, Artur Villalba, Marta Almirall (Roseland), et Madrid, notamment avec Florencia Varela (Carl Paris-Ritmo), Reyes de Lara – Jim Hughes (Contrapuntos). En 1995 elle fonde en collaboration avec Mercedes Recacha la compagnie Compañía Pendiente dont ses créations ont été présentées sur plusieurs scènes de l’Europe, Amérique Latine, les Etats-Unis, le Canada et la Russie. Comme comédienne elle a travaillé à Barcelone avec Xavier Gratacós et à Marseille avec Agnés del Amo – Théatre DémoDésastr. Membre fondateur en 1992 et presidente jusqu’au 2000 de l’association La Porta, plate-forme

de soutien et diffusion de la danse contemporaine à Barcelone.

Ana Eulate

Olivier Bost
Guitariste bricoleur, tromboniste rockeur, compositeur sommaire

A la recherche d’une musique à la fois populaire et énergique, voilà des années qu’à travers différentes créations et de nombreux groupes, il tente et multiplie les expériences cherchant à mettre en résonance ses aspirations avec le monde qui l’entoure.

Il est aussi attentif aux questions pédagogiques et cherche à partager son travail artistique avec divers publics amateurs, notamment à l’occasion d’animations d’ateliers et de création de spectacles à l’école de musique Jean Wiener de Vénissieux de septembre 2006 à juin 2011, spectacle avec des personnes en situation de handicap pour l’association Léthé Musicale en mars 2010, CFMI de Lyon en 2011, Berlioz Fantazy à l’auditorium du Thor en 2013, Université de Tours en avril 2013…

Olivier Bost
moulin
moulin

Projet 2017-2019 :
Création d'un conte musical

On parle du VOC sur France 3 Provence-Alpes-Côte d’azur

Le VOC et les écoles Busserine et Vayssière 1 présentent :  

« TOUT CRU »

 conte musical 

Captif, un jeune lion grandissait, et plus il grandissait plus les barreaux de sa cage grossissaient, du moins c'est le jeune lion qui le croyait... en réalité, on le changeait de cage pendant son sommeil.
Quelquefois, des hommes venaient et lui jetaient de la poussière dans les yeux, d'autres lui donnaient des coups de canne sur la tête et il pensait : "Ils sont méchants et bêtes mais ils pourraient l'être davantage, ils ont tué mon père, ils ont tué ma mère, ils ont tué mes frères, un jour sûrement ils me tueront qu'est-ce qu'ils attendent ?" Et il attendait aussi. Et il ne se passait rien. Un beau jour : du nouveau... Les garçons de la ménagerie placent des bancs devant la cage, des visiteurs entrent et s'installent. Curieux, le lion les regarde...

« Tout cru » s’inspire du conte de Jacques Prévert « Jeune lion en cage » qui raconte une histoire très simple, de laquelle émergent des personnages et situations extrêmement plus complexes, invitant à une réflexion sur la cruauté, la bêtise, l’altérité, la différence, le rapport de l’un à la foule, de la foule à l’autre, le rejet, la violence, la pensée, dans un même espace reconfiguré, qui grandit, qui prend différentes formes.

Au cours des deux dernières années, 100 enfants ont construit ce spectacle, accompagnés par leurs enseignants et trois artistes du VOC : recherche scénographique, ateliers de maquettes, expérimentations musicales, carnets de mise en scène, ateliers d’écriture. Nous vous invitons aujourd’hui à venir découvrir l’univers insolite issu de ce grand imaginaire collectif, caisse de résonnance à la parole, la pensée et le désir de s’inscrire dans la construction de notre monde de tous ces enfants.

Spectacle interprété par 50 élèves de CM2 des écoles Busserine et Vayssière 1 (Marseille 14ème)

Fanny Blondel : auteure
Isabelle Dolivet, scénographe
Marianne Suner, compositrice, direction musicale
Sébastien Fournier, enseignant Busserine
William Huet, enseignant Vayssière 1

Avec l’aide de Anne Kern (conseillère pédagogique) et Claude Filliol (coordonnateur réseau)

Création Soutenue par la SACEM et le réseau Canopé

En savoir sur le festival TOUS EN SONS