L’Opéra Cité

Home / L’Opéra Cité

De L’Opéra à la Busserine

L’Opéra, cet art multiple, parfois dit total

C’est en tout cas un art extraordinaire par le fait qu’il touche la vue, l’ouïe, l’imagination et la sensibilité, un art où toutes ses composantes combinent leur expressivité et leur beauté au service d’une expression commune, un art où toutes les passions humaines se retrouvent en jeu, un art où l’intensité et l’émotion du chant ont un impact direct sur le poids et le sens des mots, un art à différents degrés combinatoires de lecture (la musique peut parfois s’adresser directement au public, à son imagination en lui transmettant un message dépassant les mots et l’histoire mise en scène), cette porte ouverte sur le rêve, l’imaginaire, un art visant toujours l’excellence.

Pour aller contre les idées reçues, véhiculées par nos référents sociaux ainsi que de nombreuses structures qui voudraient que l’on se contente de développer les cultures urbaines dans les cités, que l’on réserve la culture « savante » à d’autres catégories de populations.

Pour provoquer la rencontre d’un répertoire d’habitude réservé à une élite sociale aux habitants de La Busserine et démontrer le fait que l’excellence ne provient presque jamais d’un don mais des moyens engagés pour y parvenir.

Pour considérer l’enfant ou l’adolescent comme un tout, comme un être pensant, ressentant, réagissant et pas uniquement comme une voix au service de la musique.

Philosophie

La musique est la plus ancienne forme d’expression humaine, avant le langage. La voix, notre premier instrument. La musique vocale, à travers les époques et les continents, a toujours occupé la place dominante dans l’histoire des arts. La voix a été de tous temps, l’instrument roi de l’échange, du partage entre les êtres. Tous les peuples chantent.

La voix : un instrument démocratique

Parce que chaque être humain possède une voix, qu’elle lui est propre, particulière, qu’il n’est pas besoin d’étudier la musique pendant plusieurs années avant de pouvoir s’en servir, parce qu’elle permet immédiatement des pratiques musicales collectives entraînant un dépassement de soi, qu’elle propose d’emblée un élargissement de la vie quotidienne, une construction collective et un partage des émotions dans l’écoute et le respect de chacun.

Le corps et l’engagement scénique 

Parce que le corps en mouvement allié au jeu théâtral ouvre les portes d’un langage musical et vocal complet et connecté avec ce qui l’entoure, parce que tout processus créatif impliquant voix, corps, pensée et émotions ouvre la conscience que chaque individu a de son identité, de son expérience et environnement.

Le répertoire

  • Offrir à tous la rencontre avec le répertoire vocal scénique dans toute sa diversité, et permettre à chacun de s’approprier le processus de création musicale.
  • Traverser les répertoires de la musique savante, populaire, du monde, croiser les genres.
  • Lever les barrières inconscientes qui voudraient que certains répertoires soient réservés à une élite de la société.
  • Renouer avec l’ancrage populaire et précurseur de l’opéra napolitain, école de la fin du XVIIème siècle, fondatrice du concept d’opera-buffa qui n’hésitait pas à mêler des chants ou danses traditionnelles au dialecte populaire napolitain pour créer les œuvres du répertoire dit savant.